Samedi 26 mai 2018 demi-finale Top 14 / Castres Olypique - Racing 92 :" le Duel des bleus, 2 clubs qui ont vu briller Marcel Burgun avant la Grande Guerre".

24 mai 2018

Samedi 26 mai 2018 demi-finale du TOP 14 : Le Castres Olympique de Mathieu Babillot, retenu en équipe de France pour affronter en juin les All blacks rencontrera le Racing 92 et ses 5 internationaux retenus également dans le groupe France (Eddy Ben Arous , Camille Chat, Cedate Gomes Sa, Bernard Leroux et Teddy Thomas).

Les Bleus et Blancs contre les Ciels et Blancs, le duel des bleus cette-fois ci ne sera pas réservé à un habituel Oxford – Cambridge, mais bien à autre match qui aura une dimension unique. Le 11ème budget du top 14 affrontera le 7ème budget, la sous-préfecture du Tarn au terroir savoureux ira défier la métropole des Hauts de Seine au modernisme débordant.

Le match qui attend le Castres Olympique samedi à Lyon semble démesuré, et pourtant cette terre de rugby entre Albi et Toulouse où règne le bien vivre ne manque pas d’atouts et de détermination, une déferlante semble accompagner le CO dans la quête de cette aventure.

Effectivement, samedi soir à Lyon à l’issue de cette rencontre très incertaine, l’un des deux prétendants au titre ne pourra plus imaginer mirer sa face devant le Brennus.


C’est sans compter pour sa passion pour l’ovalie que le jeune Romain Cabanis, descendant de Marcel Burgun ira en famille assister aux joutes des deux clubs qui ont vu jadis briller son grand aïeul. Pour lui ce match aura une intonation particulière, puisque le vainqueur sera porté en finale par l’esprit de son grand oncle, brillant centralien, entré dans l’artillerie française puis dans l’aviation naissante, il sera abattu par les Allemands en 1916. Marcel Burgun a joué pour ces deux clubs emblématiques et a été le premier international du Castres Olympique. Il fut également l’un des premiers joueurs de son époque à instaurer un jeu basé sur des combinaisons numériques, il faisait partie de l’équipe de France, avec Gaston Lane, qui en 1911 a battu pour la première fois dans le tournoi des 5 Nations, une nation britannique à savoir l’Ecosse.


D’ailleurs le nom de Burgun est gravé avec celui de l’Ecossais Eric Milroy sur le Trophée Auld Alliance qui récompense depuis 2018, le vainqueur des matchs France-Ecosse. Ce trophée rend hommage aux 30 internationaux Écossais et aux 22 Coqs tombés pendant la Grande Guerre. Pour Romain, dont le visage sera grimé de bleu, il encouragera dans tous les cas le vainqueur qui affrontera en finale Montpellier ou Lyon dans l’autre demi-finale.


Mais attention, même si sa préférence va aux hommes d’Urios dont on sait que l’affectif a une grande place dans la motivation profonde de son collectif, Romain : " prévient que sur la pelouse du Stade de France, le Racing 92 ou Castres Olypique jouera non pas à 15 mais à 16 joueurs pour aller chercher le Graal, puisque qu’accompagner de la mâne de son grand oncle. Pour Romain, l’esprit d’équipe est plus fort que tout ».