Dave Gallaher (NZ) : La légende

10 juillet 2021

Dave Gallaher (NZ) a servi comme sergent-major pendant la guerre des Boers, il ne dispute pas la saison 1901-1902.



Droits d’auteur : Archives New Zealand (source Wikipedia)

La seconde guerre des Boers, généralement désignée comme la guerre des Boers désigne le second conflit intervenu en Afrique du Sud du 11 octobre 1899 au 31 mai 1902, entre les Britanniques et les habitants des deux principales républiques boers indépendantes. Elle fait suite à la première guerre des Boers. À la fin de ce deuxième conflit, les deux républiques boers, l’État libre d’Orange et la république sud-africaine du Transvaal, perdirent leur indépendance et furent intégrées à l’Empire britannique. Cependant, d’importantes concessions furent accordées aux deux républiques.

Les Boers étaient les descendants des premiers colons d’origine néerlandaise, allemande et de huguenots chassés de France, arrivés en Afrique du Sud aux 17ème et 18ème siècles. Le terme de Boer (paysan ou fermier en néerlandais) désignait les habitants des républiques boers, et laissera, au 20ème siècle, la place à celui d’Afrikaner pour désigner l’ensemble de cette communauté blanche d’Afrique du Sud .


Gallaher a disputé son premier test match avec l’équipe de Nouvelle-Zélande le 15 août 1903, à l’occasion d’un match contre l’équipe d’Australie. Il dispute son dernier test match contre l’équipe de France le 1er janvier 1906.
Il est le premier grand capitaine néo-zélandais de l’histoire (le tout premier étant John Stead en 1904), notamment à la tête de la première équipe All Blacks, il participe à la tournée des Originals, équipe représentant la Nouvelle-Zélande en tournée en Grande-Bretagne en 1905, en France et en Amérique du Nord en 1906. Cette équipe dispute trois matchs en Amérique du Nord et trente-et-un matchs sur le sol britannique, n’en perdant qu’un seul, face à l’équipe du pays de Galles.


Il bat ensuite comme capitaine lors de sa dernière sélection l’équipe de France au premier match officiel de celle-ci, le 1er janvier 1906 (8 - 38) au Parc des Princes (arbitre Louis Dedet), marquant deux essais alors qu’il évolue finalement comme pilier droit… et qu’il n’a pu marquer durant tout son temps passé en Grande-Bretagne ! (l’équipe néo-zélandaise venant tout juste de disputer un dernier match à Swansea le 30 décembre).

Il occupe en fait le poste novateur de "winger", ou voltigeur avant, chargé d’épauler rapidement les lignes en difficultés.
Doué pour la pédagogie, il est sélectionneur de l’équipe d’Auckland de 1906 à 1916, et de l’équipe de Nouvelle-Zélande pendant la période 1907-1914.
Avec son coéquipier John Stead, il a écrit un livre sur la préparation et la tactique des équipes de rugby : "The Complete Rugby Footballer".



Gallaher est 27 fois capitaine de l’équipe de Nouvelle-Zélande, et en particulier le capitaine de la première équipe qui prend le nom des All Blacks. Il est mort en Belgique, âgé de presque 44 ans, à la bataille de Passchendaele pendant la Première Guerre mondiale , au cours de laquelle il sert comme volontaire. Il est enterré au Nine elms military cemetery de Poperinge en Belgique près de Ypres.

Depuis le décès de Gallaher, le Gallaher Shield, encore attribué de nos jours, récompense la meilleure équipe annuelle de la province d’Auckland.
Le Trophée Dave Gallaher est quant à lui créé en son honneur et depuis 2000, il est remis au vainqueur des tests matchs choisis par la FFR et par la fédération Néo-Zélandaise de Rugby. Sur 16 confrontations, la France n’a gagné qu’une fois, le 13 juin 2009 à Carisbrook, Dunedin sur le score de 22 à 27 pour nos 15 coqs. La dernière confrontation remonte au 11 novembre 2017 au Stade de France, Saint-Denis où la France s’inclina par 18 à 38.